PROPICE

 LE TIERS LIEU INSULAIRE

BELLE ILE EN MER

 

Pôle

Audiovisuel

Un espace culturel contemporain se doit de proposer la découverte, l’initiation, l’apprentissage et l’accueil de ce secteur majeur aujourd'hui.

Il se compose  d’une partie dédiée à l’image (prise de vue, montage, étalonnage, effets spéciaux) et d’une autre dédiée au son et à la musique (cabine speak, studio de mixage et d’enregistrement, salle de répétition).

Cette entité permettra aussi de proposer des stages, ateliers de découverte, d’initiation ou de formations ainsi que la location de matériels.

Café

Galerie

Le café-galerie est le point central de l’espace culturel, le quartier général.

Manger, boire, travailler, écouter, discuter, découvrir, rêver, s'inspirer...

Sur plus de 300m2, chacun est libre d'y faire ce qui lui plait et d'y rester autant qu'il le souhaite.

La galerie, en perpétuel renouvellement, expose aussi bien les artistes en résidence que bellilois.

Organisé autour du splendide escalier-estrade et surplombé par une mezzanine belvédère, ce tiers lieu est une véritable parenthèse face à l'océan.

Pôle Artistique

Résidence d'Artistes

Il s'agit d'une des entité principale de Propice. Il se divise en deux parties distinctes mais complémentaires, qui interagissent.

Une résidence d’artistes et une partie réservée aux artistes résidents donc insulaires.

La population culturelle de l’île mais aussi le lieu en lui-même, la faune, la flore, les sites, le climat, l’éloignement du continent, le calme et la tranquillité offrent à ses hôtes une dimension inspirationnelle et créative évidente.

En complément l'étage offre 5 chambres déstinées à l'accueil des résidents.

Pôle

Associatif

La vie associative est très développée à Belle-Île avec plus de 120 associations déclarées. Une salle multi-activités (salle de danse, de yoga, dojo, etc...), des espaces de bureaux mais

aussi des salles de réunions ou plus simplement une partie (privatisée ou non) du café-galerie permettront d’accueillir au maximum cette activité belliloise foisonnante, vivante et indispensable à la population insulaire.

Avec nous :

Colonie

Maritime & Agricole

Fondé en 1820, le pénitencier de la Haute-Bologne a un lourd passé. Tour à tour bagne militaire, puis prison politique en 1849, camp de prisonniers prussiens en 1870, lieu d’internement et de transfert pour les communardes de 1871, il devient en 1880 un bagne pour enfants « délinquants ». 

À l'origine, la vocation maritime de la colonie est très marquée.

Les apprentis matelots s'exercent d'abord sur le Ville de Palais, un trois-mâts ensablé dans la cour. 

L’effectif de la colonie atteindra jusqu'à trois cent vingt places.

L’année 1940 marque la fin officielle des « bagnes d’enfants ».

En 1945, la colonie de Belle-Île devient alors un institut public d’éducation surveillée (IPES).

En 1967, 80 jeunes étaient encore enfermés a Haute Boulogne. L’établissement a été fermé définitivement le 1er septembre 1977.

 
 

Merci on vous tient informé !

Vous voulez savoir ce qui se passe ?

banniere-fondation-orange_edited.png